Archives de catégorie : Coups de coeur

Nos coups de coeur.

Merchant Row System

En visitant Rail Expo 2014, j’ai redécouvert le réseau MRS à l’échelle 0 (1/43,5). J’apprécie beaucoup ce réseau car il a plusieurs atouts qui correspondent à ma vision du modélisme ferroviaire.

Tout d’abord les trains évoluent dans un décor à la fois simple et recherché. Seules les proches abords des voies sont reproduits. Ensuite, de nombreux petits détails donnent de la vie à ce réseau.

Ensuite, les trains sont conduits par des opérateurs qui doivent respecter la signalisation et une liste de circulation. Ici la circulation des trains n’est pas régie par ordinateur, ni automatique. Le but du jeu de chaque opérateur est la conduite du train qui lui est confié ou le contrôle de la zone d’aiguilles et de signaux qui lui a été confiée.

Enfin, le matériel, comme le décor, sont finement patinés ce qui ajoute au réalisme.

Je vous laisse admirer ce réseau au travers de ces quelques photos prises en Novembre 2014 à Pontoise.

DSCF1097

DSCF1101DSCF1114DSCF1117DSCF1119DSCF1120DSCF1131 DSCF1122 DSCF1124 DSCF1127 DSCF1129

Le modéliste ferroviaire est-il un bidouileur ?

En parcourant le numéro d’avril du magazine Model Railroader Magazine, je suis arrêté sur l’éditorial. Son auteur partait d’une enquête réalisée aux États-Unis qui démontrerait que les américains sont de moins en moins manuels. Du résultat de ce sondage, il est revenu sur le modélisme ferroviaire, en démontrant facilement que cette pratique demande de nombreuses capacités manuelles. En effet, faire du modélisme ferroviaire nécessite de pouvoir faire de la menuiserie, de l’électricité, de la peinture, …

Au delà du jeu, le modélisme ferroviaire est donc une discipline manuelle complète. Mais est elle uniquement réservée aux bricoleurs et aux bidouilleurs ? Je ne sais pas, mais moi je me classe bien dans cette catégorie.

Et vous ?

 

Un module T-TRAK à l’Expo d’Orléans et Rail Expo

Lors de l’édition de 2013 de l’exposition d’Orléans, Mikadotrain a présenté un kit permettant de réaliser facilement un module T-TRAK. Ce kit ce compose d’un plateau et des quatre flancs, tous en PVC, et des autres dispositifs de réglage de hauteur. Je reviendrai plus tard sur ce module. La bonne idée de Mikadotrain a été de proposer la structure équipée de ces rails a un atelier sur lequel des jeunes de l’UAICF réalisaient des modules juniors en H0. La surprise passée ces trois jeunes ont réalisés le décor du module en trois heures. Merci aux artisans et revendeurs qui ont fournis l’ensemble des éléments pour faire ce décor très réussi. Léo Brouard, Richard Eleaume et Julien Bouton sont âgés de 16 à 20 ans. Comme quoi, il ne faut pas être trop pessimiste et la relève est certainement assurée. Ce module nous a été prêté par Mikadotrain lors de l’exposition Rail Expo qui s’est déroulée fin novembre 2013 à Pontoise. Il a pu être assemblé sans problème à nos modules, et a été vu par de nombreux visiteurs.

Rail-Expo 2012 : les modules du CMFG

URAIL95_thumbVisuel-light-RAIL-EXPO-2012-avec-par[1]

Le CMFG (Club de Modélisme Ferroviaire de Goussainville) est membre d’Union-Rail 95. Ce club est domicilié à Goussainville dans le département du Val d’Oise (95).

Le CMFG participe cette année à Rail-Expo en présentant plusieurs de ces modules au sein d’un grand réseau à l’échelle H0 organisé par plusieurs clubs et membres d’Union-Rail-95. Les modules du CMFG présentent des décors entre campagne et ville, longés par une double voie électrifiée sur laquelle circule de longues rames de trains. J’espère que les deux photos suivantes vous donnerons envie de voir ou revoir cette réalisation dans l’espace Union-Rail, hall 2, du parc d’exposition Saint Martin à Pontoise, pendant Rail-Expo du 23 au 25 Novembre 2012.

CMFG_4688

CMFG_4675

Rail-Expo 2012 : Gilles en Picardie

 

URAIL95Visuel light RAIL EXPO 2012 avec partenaires_600_800

L’AFVS (Association Ferroviaire de la Vallée de la Seine) est membre d’Union-Rail. Ce club est domicilié à Juziers dans le département des Yvelines (78).

L’AFVS participe cette année à Rail-Expo en présentant un réseau de plus de 8 mètres de long conçu principalement par un de ses membres : Gilles CARRE. Ce réseau représente une branche imaginaire d’une voie ferrée secondaire à voie normale se situant dans la Somme. La gare de Gilles en constitue le terminus. Le réseau est truffé de scènes et d’animations. J’espère que les deux photos suivantes vous donnerons envie de voir ou revoir cette réalisation dans l’espace Union-Rail, hall 2, du parc d’exposition Saint Martin à Pontoise, pendant Rail-Expo du 23 au 25 Novembre 2012.

JUZIERS_4835

JUZIERS_4833

La gare du Crotoy

Le Crotoy est une petite ville de la baie de Somme. Elle se situe en bord de mer, et outre l’intérêt touristique, elle a pendant longtemps été un port de pêche assez important. Elle a été reliée à Noyelle-sur-mer par le rail en 1887, constituant une des lignes du chemin de fer appelé le “Réseau des bains de mer”. Il faut préciser que Noyelle-sur-Mer est sur la ligne de chemin de fer Paris (Gare du Nord) – Boulogne sur mer, et que dans cette gare était donc assuré les correspondances entre le chemin de fer économique et les express en provenance ou à destination de la capitale.

La gare du Crotoy est un terminus de cette ligne établie à écartement métrique. Outre les vacanciers en provenance principalement de Paris, cette station était également le point de départ de wagons chargés de containers isothermes pour le transport des des coquilles St Jacques, Le Crotoy était en effet un port de pèche important de ce produit de la mer, de nombreuses familles croteilloises vivant de cette activité. La ligne Le Crotoy-Noyelle a été fermée à tout trafic ferroviaire le 32 décembre 1969.

Aujourd’hui, la gare du Crotoy revit grâce à l’association des Chemins de Fer de la Baie de Somme, qui exploite les anciennes lignes du “Réseau des bains de mer”. Les bâtiments et les installations ont été entièrement rénovées et présent un bel aspect. Un musée a été installé dans l’ancienne halle marchandise, permettant de voir un certain nombre d’objets ferroviaires anciens, et en particulier un guichet ancien totalement reconstitué. Cette gare est le point de départ de trains vers St Valery-Sur-Somme port.

Outre le bâtiment voyageur à halle accolée, d’une architecture classique de cette ligne, on trouve un abri à locomotive, un parc à charbon, un petite plaque tournante et trois voies parallèles. La remise et le parc à charbon sont utilisés pour garer et alimenter les locomotives à vapeur assurant à certaines périodes de l’année les trains touristiques.

P1000373

P1000403

P1000479

P1000485

Chemin de Fer de la Baie de Somme

plan

Le Chemin de Fer de la Baie Somme est une association qui gère 27 kilomètres de voies ferrées à l’écartement métrique. Cette association a rénovée plusieurs locomotives à vapeur et voitures voyageurs.

Ayant passé quelques jours cet été au Crotoy, j’en ai profité pour parcourir la ligne entre le Crotoy et Saint-Valery-sur-Somme, via Noyelles-sur-Mer, et faire de nombreuses photos.

Sur la photo suivante la 130 Corpet-Louvet n°1 assure le train le Crotoy-Noyelle de 11h00. Elle vient s’apprête à franchir un pont sur un canal se jetant dans la baie juste en sortie de la gare du Crotoy.

P1000593