DIP Railroad : La structure du module

La structure du réseau repose sur le principe des porteurs en « L ».  Le principe est simple. Il est basé sur la création de « poutres »  en forme de L obtenues par le collage dans le sens de la longueur de tasseaux de sections rectangulaires. Deux de ces « poutres » sont placées parallèlement entre-elles et parallèlement au plus long bord du module. Des tasseaux sont fixés perpendiculairement régulièrement sur les deux poutres afin de créer une structure rigide et de maintenir un écart constant entre les porteurs en L. Les plateformes des voies sont ensuite fixées sur des chandelles elles même fixées sur les tasseaux perpendiculaires. Cette structure permet de créer très facilement des niveaux négatifs par rapport à la voie ferrée (c’est à dire plus bas que la voie ferrée). Je vous propose deux liens externes pour en savoir un peu plus sur cette technique de construction. Le premier est un petit tutoriel de Fabrice Fayolle disponible sur le site traiN’ternet sur cette page. Le second est un tutoriel proposé sur le Forum U.S. sur cette page.

Sur mon réseau qui présente peu de reliefs négatifs, j’ai décidé de simplifier la structure. J’ai conservé le principe de faire deux « poutres » en L à partir de tasseau en sapin. Ces deux poutres sont placées parrallèlement, et sont de la longueur du module.  Elles sont reliées par des tasseaux placés perpendiculairement aux poutres, de la largeur du module. Les assemblages sont réalisés par collage et serrage jusqu’au séchage complet (environ 24h). Le plan de roulement en contreplaqué de 5mm d’épaisseur est à son tour collé directement sur les tasseaux, sans utiliser de chandelles. La photo ci-dessous montre cette structure.

zi_090321_web_01

Des panneaux de contreplaqué d’épaisseur de 5mm sont ensuite collés sur les 4 côtés du module afin de masquer l’infrastructure, comme le montre la photo suivante.

zi_090321_web_02

Cette construction permet d’avoir à la fois un module très rigide et léger du fait de l’utilisation de tasseaux en pin et de contreplaqué d’épaisseur de 5mm.

J’ai utilisé le logiciel XTRKCAD pour m’aider à positionner les tasseaux afin qu’ils ne viennent pas perturber  le montage des futurs moteurs d’aiguillages. Pour cela, j’ai modélisé sur un des calques l’ensemble de la structure et j’en ai tiré le plan suivant.

plan-m10

Vous pouvez noter que seul le placement des tasseaux est étudié, car il y a un espace entre les les deux longues « poutres » et le plateau de roulement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *