Réseau Nm : La gare de Port Navalo

Jean Cantaloube est un habitué de l’échelle Nm, qui avec un rapport de réduction de 1/160ième (échelle N) reproduit la voie à écartement métrique. Le réseau présenté ici est une adaptation de la gare de Port Navalo en Bretagne qui était le terminus d’une des branches du chemin de fer du Morbihan. Ces lignes de chemin de fer ont été exploitées entre 1903 et 1947.

L’échelle Nm permet d’utiliser de la voie à l’échelle Z, dont l’écartement est de 6mm, pour reproduire l’écartement réel de 1 mètre. Cette transposition permet d’utiliser des châssis de matériel en Z pour créer les véhicules ferroviaires  à voie métrique à l’échelle N.

Pour les besoins de la reproduction Jean Cantaloube a transposé la gare terminus en gare de passage, car l’exploitation est plus pratique en exposition. Hormis cette liberté, il a reproduit l’ensemble des installations telles quelles existaient au début de l’ouverture de la gare vers 1910. Comme à son habitude, l’auteur a également créer des modèles réduits d’une grande partie du matériel ferroviaire de la compagnie du Morbihan, mais également des véhicules anciens qu’ils soient automobile ou hippomobile. Les bâtiments, le matériel ferroviaire et de nombreux autres détails du décor sont réalisés par le créateur du réseau en utilisant le laiton, son matériau fétiche.

PORT_NAVALO_RE2011-0014

PORT_NAVALO_RE2011-0002

PORT_NAVALO_RE2011-0003

PORT_NAVALO_RE2011-0004

PORT_NAVALO_RE2011-0005

PORT_NAVALO_RE2011-0007

PORT_NAVALO_RE2011-0009

PORT_NAVALO_RE2011-0010

PORT_NAVALO_RE2011-0012

Ces photos ont été prises lors de l’exposition de ce réseau à Rail Expo en Novembre 2011.

Réseau HO : Froissy sur Somme

Dans ce billet, je vais vous présenter un réseau minimaliste de par sa taille. J’ai pris les photos pendant Rail Expo 2011. Je n’ai pas retrouvé le nom de son auteur, mais il était sur le stand de l’association anglaise Greenwich & District Narrow Gauge. Froissy est une station réelle situé sur la ligne touristique du “P’tit train de la Haute Somme”.

Je qualifie ce réseau de minimaliste car il est constitué d’un module avec la gare toute simple, qui est d’ailleurs plutôt un point d’arrêt puisqu’il n’y a qu’une voie à quai et pas d’aiguillage. Ce module central et décoré est encadré par deux coulisses qui permettent de recevoir deux trains courts et de les retourner. Comme quoi, il n’est pas forcément besoin d’avoir beaucoup de place pour faire du train miniature.

Bien que je n’en soit pas certain, je suppose que l’échelle de ce réseau est le HOe (rapport de réduction de 1/87ième comme le HO, avec un écartement des rails correspondant à la voie étroite de 60cm).

FROISSY_RE2011-0003

FROISSY_RE2011-0004

FROISSY_RE2011-0005

FROISSY_RE2011-0001

FROISSY_RE2011-0002

Réseau HOm : Chemins de fer rhétiques RhB

Plusieurs membres du CCAC (Club Conflanais des Amis du Chemin de fer, Conflans Ste Honorine, Yvelines) ont créés un  réseau modulaire représentant les chemins de fer rhétique (RhB) en Suisse. Mettant à profit des souvenirs de voyages et la disponibilité de matériel suisse réalisé par la société BEMO, ils ont reproduit une ligne ferroviaire à voie métrique à voie unique traversant de grandioses paysages montagneux du canton des Grisons.

L’échèle choisie est le HOm : HO comme rapport de réduction (1/87ième), et m pour l’écartement des rails (1 mètre). Le réseau est constitué de modules avec des interfaces spécifiques ce qui en facilite le transport et son exposition. Plusieurs configurations peuvent être envisagées et dans sa plus grande dimension le réseau peut atteindre jusqu’à 20 mètres linéaires. Les modules ont été construits individuellement par les membres du club en prenant garde à conserver une certaine cohérence globale.

Chaque module représente un lieu réel du réseau des RhB. Des adaptations ont bien sûr été nécessaires par moment, en particulier en réduisant certaines distances. Comme dans la réalité le réseau comporte de nombreux ponts, tunnels qui rendent bien le caractère montagneux de cette ligne de chemin de fer. La traction est électrique, et la caténaire tendue a été fidèlement reproduite.

Une autre originalité du réseau est qu’il est en voie unique. Il est constitué de deux raquettes, une à chaque extrémité, ce qui veut dire qu’en circulation les trains doivent se croiser dans les gares munies d’une voie d’évitement, comme dans la réalité. Afin de faciliter l’exploitation en exposition, les membres du CCAC ont donc créé un système automatique permettant de faire croiser en toute sécurité des trains. Le spectacle des trains traversant ces magnifiques paysages, s’arrêtant en obéissant à la signalisation, et se croisant dans les gares intermédiaires ajoutent beaucoup à la magie qui se dégage de ce réseau, et qui se remarque par les spectateurs toujours en admiration quand les modules sont en exposition.

CCAC-RhB-0016

CCAC-RhB-0001

CCAC-RhB-0002

CCAC-RhB-0004

CCAC-RhB-0007

CCAC-RhB-0008

CCAC-RhB-0009

CCAC-RhB-0010

CCAC-RhB-0011

Ces photos ont été prises lors de la présentation du réseau dans différentes expositions.

Réseau HO : La gare de Bouçoi-le-Rieu

Jean-Jacques Bachoux, aidé de Dominique Aumenier et Christophe Fortier pour les bâtiments et les décors, ainsi que par les « bonnes volontés » de l’AARP (Association des Amis du Rail du Parisis située à La Frette sur Seine dans la Val d’Oise), a réalisé ce réseau représentant la gare de Bouçoi-le-Rieu. Cette gare est situé sur un chemin de fer secondaire, d’intérêt local, à voie métrique comme il en existait un certain nombre il y a quelques dizaines d’années, et qui était exploité par les CFD (Chemin de Fer Départementaux).

Les chemins de fer du Vivarais, et les paysages de l’Ardèche ont clairement inspirés les auteurs de ce réseau. D’ailleurs le nom de la gare, Bouçoi-le-Rieu, est une contrepèterie de Boucieu-le-Roi qui est une commune située en Ardèche. Quand à la région c’est le Verlhat-bas ! Cette approche permet à son auteur, et à ses coéquipiers, d’évoquer l’ambiance de ces chemins de fer secondaire, tout en gardant une liberté importante d’interprétation et de création aussi bien dans la réalisation des décors que des matériels roulants évoluant sur le réseau.

Ce réseau utilise l’écartement HOm, c’est-à-dire que l’échelle de réduction est le 1/87ième (HO) avec un écartement de 12mm entre rails qui représente la voie étroite réelle de un mètre d’entraxe. La zone décorée, qui représente la gare et ses environs proches, est intégrée dans un « show box » qui permet de mettre en scène la zone principale du réseau un peu à la manière d’une scène de théâtre. Ce caisson intègre le fond de décor, un éclairage et des bandeaux qui finissent l’habillage de la scène. Le réseau est complété par des boucles et une coulisse permettant de faire rouler des convois variés dans la zone décorée. La gare et son environnement proche ont fait l’objet d’un décor soigné, plein de vie au travers de différentes scénettes réparties sur l’ensemble de la partie visible, et qui rend bien une ambiance poétique et nostalgique de cette époque où par la force des choses on prenait le temps de vivre en utilisant des moyens de locomotions plein de lenteurs comparés à ceux d’aujourd’hui.

CF_VERLHAT_RE2011-0004

CF_VERLHAT_RE2011-0015

CF_VERLHAT_RE2011-0005

CF_VERLHAT_RE2011-0007

CF_VERLHAT_RE2011-0008

CF_VERLHAT_RE2011-0010

CF_VERLHAT_RE2011-0012

CF_VERLHAT_RE2011-0014

Ces photos ont été prises lors de l’exposition du réseau à Rail Expo en 2011.

Réseau HOn30 : Alpha Brick Company

Le réseau que je vous présente aujourd’hui a été créé par Neil Briggs, qui est membre de la Greenwich and District Narrow Gauge Association en Grande Bretagne.

“The Alpha Brick Company” est un réseau réalisé en HOn30, qui est équivalent au HOe : le rapport de réduction est le 1/87ième, comme le HO, mais la voie est étroite (9mm, ce qui correspond environ à une voie de 70cm). Les dimensions du réseau sont très réduites : 100 x 16 cm.  La construction en est astucieuse : la structure est composée de deux demi-caisses réalisées en carton plume qui s’emboitent l’une sur l’autre pour former une simple boite facile à transporter.

Sur une si petite dimension, le tracé des voies est simple mais permet toutefois de réaliser des manœuvres. Le coté gauche du réseau représente la carrière. Une seule voie en impasse est présente. Le train est refoulé, locomotive en pousse, afin que les wagonnets soient chargés par une pelle mécanique. Une fois le chargement terminé la locomotive tire la rame et arrive dans la partie droite du réseau représentant les bâtiments de la fabrique de brique. Après un refoulement, la rame chargée est garée dans un des bâtiments de l’usine pour y être déchargés. Bien que de dimension modeste, le décor est soigné et comprend des scènes mettant de la vie sur l’ensemble de la surface.

AlphaBrick_2011-0008

AlphaBrick_2011-0007

AlphaBrick_2011-0003

AlphaBrick_2011-0004

AlphaBrick_2011-0005

AlphaBrick_2011-0006

Ces photos ont été prises lors de Rail Expo 2011.